Annick, (32 ans), Dahlia (1 an 1/2), Isiah (2 mois), The Trotters

Rencontre explosive avec une jeune maman qui envoie du lourd comme elle dirait (rires). D’une simplicité et d’une joie de vivre contagieuse, Annick gère sa smala et son business de main de maître. Découvrez le portrait sincère, drôle et touchant de cette Queen Mama.

Annick, peux-tu te présenter en quelques mots ?
J’ai 32 ans, maman de Dahlia et Isiah. Je suis en couple avec Nicolas depuis 6 ans ½ que j’ai rencontré au pot de départ d’un ami. Ce soir-là, il m’avait over draguée ce qui a marché car 3 mois après on habitait ensemble, le big love (rires). Je suis congolaise d’origine. J’ai vécu à Kinshasa jusqu’à mes 12 ans avant de venir m’installer dans le jura bernois (la claque…). A 22 ans, j’ai bougé à Lausanne pour mes études de design puis j’ai atterri à Genève pour bosser dans le marketing. Rapidement, j’ai souhaité me mettre à mon compte et j’ai lancé ma première boîte Style Avenue. Le concept ? Digitaliser le seconde main de luxe, une révolution à l’époque. Quelques années plus tard, j’en ai créé une autre: Popup Corner. Un concept de boutique éphémère organisé deux fois par année présentant une sélection tendance de marques de créateurs d’ici et d’ailleurs. La 1re édition a fait un carton, la 2e un peu moins. Cette dernière coïncidait avec mon désir d’enfant. Quelques mois plus tard, j’ai eu la chance de tomber enceinte. Durant toute la grossesse et les mois suivant l’accouchement j’ai mis le boulot de côté pour me concentrer sur l’essentiel: ma famille. Puis, petit à petit, j’ai commencé à réfléchir à un nouveau projet avec un business model plus adapté à ma nouvelle vie de maman (quelques mois après j’étais enceinte de bébé 2). Là, telle une évidence, j’ai imaginé The Trotters. Toujours dans le retail, l’idée est de présenter environ 5 nouvelles marques (design & fashion) par saison pour lesquelles j’ai négocié une exclusivité pour la Suisse. Plus que des ventes éphémères et un site marchand, The Trotters est un état d’esprit. Libre et rebelle, The Trotters s’inspire des voyages et des rencontres. The Trotters it’s a nomad concept.

Le réveil sonne que fais-tu en premier ?
Je n’ai pas de réveil. J’ai la chance de me lever naturellement à l’heure souhaitée.

Ton planning de la journée ressemble à quoi ?
Debout à 7h. Je passe 30 minutes à faire mes mails. Entre temps, Nico s’occupe de Dahlia. Je prépare ensuite Isiah et à 8h15 GO départ direction la crèche pour déposer la grande. 9h30, retour à la maison où je bois mon café et travaille jusqu’à 12h. Ensuite lunch et sieste obligatoire. L’après-midi, j’enchaîne les rendez-vous pour The Trotters. A 16h, j’arrête tout, je rentre, je range et je vais chercher Dahlia à la crèche. On va se promener et goûter au parc avant de rentrer à la maison. Là, Nico prend le relai et s’occupe du rituel du soir : douche, dîner, dodo à 20h15. Si par chance, Dahlia s’endort facilement on peut dire que l’on a une soirée pour nous mais c’est rare ! Si c’est le cas, on monte sur notre rooftop trop stylé pour boire un verre, fumer une clope et oublier les enfants 5 min (rires).

Quels sont tes ingrédients pour tout concilier ?
Il n’y a pas de recette magique, il faut donc relativiser. Si tu arrives à tout faire tant mieux, sinon tant pis. J’essaie de vivre au jour le jour, sans me prendre la tête niveau organisation.

Et le papa dans tout ça ?
Il est très présent et il prend le relai dès qu’il peut c’est à dire principalement le soir et le weekend. La nuit, il se lève si besoin pour Dahlia pendant que je m’occupe d’Isiah.

Aurais-tu un conseil à donner à une jeune maman ?
Je n’ai aucun conseil à donner car nous sommes toutes très différentes. Chaque mère fait instinctivement ce qu’il y a de mieux pour son enfant. La seule chose importante à dire est: “faites-vous confiance”.

Et à une mumpreneuse ?
S’imposer un planning et s’y tenir même les jours où la maison est en désordre, son enfant malade ou si l’on est crevée. Perso, avec un bébé de 2 mois, c’est compliqué d’avoir un rythme mais je me suis mise un objectif: travailler 4h par jour à fond même si pas consécutives. Le reste du temps je le consacre à mes filles.

Si tu devais définir la maternité en 1 mot ?
Ouragan

Cool vs pas cool pendant la grossesse ?

Pas cool : se sentir grosse, moche et fatiguée (rires).
Cool : sentir son bébé bouger. Réaliser que l’on porte la vie !

Ton obsession du moment ?
Perdre du poids afin d’être mieux dans mes baskets.

Tes bons plans pour :

Un dîner en amoureux : le café des négociants
Une soirée entre filles : un karaoké à la Coupole.
Un moment rien que pour toi : une après-midi au SPA du Kempinski
Une activité en famille : aller au parc ou à la montagne et faire des goûters avec d’autres mamans.

Ça veut dire quoi pour toi être une bonne mère ?
Être présente et aimante.

Qu’est-ce qui t’épanoui le plus dans ce rôle ?
D’accompagner mes filles au quotidien, de les voir grandir et évoluer en toute insouciance.

Quelles valeurs fondamentales souhaites-tu leur inculquer ?
L’indépendance et la joie de vivre.

Ton moyen de pression pour te faire obéir ?
Promettre à Dahlia d’aller faire du toboggan au parc, ça marche à tous les coups (rires).

Ton truc pour gérer une situation de crise ?
Respirer, lâcher prise et se dire que c’est passager.

Un pêché mignon ?
Le duo clope/bière, trop glam (rires).

Une recette express pour faire plaisir à tout le monde ?
Spaghettis sauce tomate.

Tes adresses shopping pour les enfants et toi ?
Smallable.com

Ton dernier achat ?
Des chaussures.

Ta plus grande qualité et ton plus grand défaut ?
Je suis à l’écoute et disponible pour mes proches mais je suis très (trop) bornée.

Où trouves-tu ton inspiration ?
Pendant les voyages. Le dernier était à Cassis pour le sublime mariage de mon amie Mikela.

Quels sont les prochains projets pour The Trotters ?
Mettre en ligne, le 15 octobre prochain si tout va bien, les nouvelles marques pour la saison d’hiver. J’aimerais aussi trouver 3 corners dans des hôtels en station (Cran-Montana, Megève et Courchevel).

Annick, que peut-on te souhaiter aujourd’hui pour demain ?
La réussite professionnelle et la santé pour ma famille.

Clin d’oeil à Franka & Antoine pour la jolie robe que porte Dahlia sur les photos.

stories, interview, storyElsa Gonzalez