Noora, Lila (11 ans) et Nooa (7 ans)

« Multitasking » serait le mot pour la définir au mieux. Health Coach, maman de deux, entrepreneuse, artiste, sportive, cuisinière hors pair, belle, drôle, intelligente ET super fun. Oui, je vous l’assure, cette femme existe et s’appelle Noora ! J’ai rencontré sa tribu du nord, de Finlande pour être précise dans notre box de CrossFit il y a 4 ans et tout de suite ça a été un vrai coup de cœur amical. En plein emménagement dans leur nouvelle maison du bonheur et malgré tous les cartons et les charmants ouvriers, elle m’a reçu avec le sourire et plein de bonnes choses à manger dont ses fameux pancakes (vegan, lactose & gluten free of course !) 

Noora, peux-tu te présenter en quelques mots ?
Je suis la cadette de la famille, la petite sœur de deux grands frères. Je suis quelqu’un de très ou plutôt d’hyper sensible ce qui a beaucoup guidé ma vie et influencé mes choix. Je suis toujours dans l’action et j’aime profondément l’amour. C’est lui qui me rend heureuse.

Epouse, maman, artiste, cuisinière, sportive et j’en passe. Comment trouves-tu le temps de tout concilier ? 
Je suis indépendante et autonome dans mon travail ce qui me permet d’organiser mes journées comme je l’entends mais pour ça il faut de la discipline et quelques sacrifices. Mes envies et projets personnels passent la plupart du temps après tout le reste.

Chaque jour tu mets en scène une recette que tu postes ensuite sur ton Instagram @learnfoodlove. Où trouves-tu ton inspiration ? Est-ce réfléchi à l’avance ou fais-tu selon l’humeur du jour ?
Je pense à des ingrédients que j’essaie d’associer d’abord mentalement et que je teste ensuite jusqu’à obtenir des mélanges intéressants et surprenants. J’ai un cahier dans lequel je note et dessine mes idées. J’essaie de choisir un maximum des produits de saison, faciles & rapides à préparer.

« It’s all about Love. You have to give and put love in everything you do. »

D’où te vient cette passion ?
Dans ma famille nous avons toujours mangé sainement. Ma mère cuisinait de manière « avant-gardiste » pour les années 80 en Finlande. Elle était très influencée par l'Europe centrale avec des goûts qui n'étaient pas encore communs chez nous. Mon amour pour la pâtisserie vient de ma grand-mère Maija. Je passais beaucoup de temps chez elle en Laponie et il n'y avait pas un jour où le four n’était pas allumé. On se réunissait entre femmes pour cuisiner et passer du bon temps ensemble. Il y avait un vrai savoir-faire et une passion dont j’ai hérité et que j’ai cultivé au fil des années. Enfant, je rêvais d'avoir un petit café et faire des tartes.

Est-ce que toute la famille goûte tes créations ?
Oui. J’utilise mes enfants et mon mari comme des cobayes et ils sont impitoyables . Je sais tout de suite à leur expression si c’est validé ou pas. J’insiste pour qu’ils goûtent à tout même si, je dois avouer, que parfois mes recettes peuvent être un peu trop « exotiques ».

Manger sainement est une philosophie de vie pour toi au même titre que le sport que tu pratiques quotidiennement ?
Le plus important est de trouver son équilibre. Le mien est dans la pratique régulière du sport (CrossFit, basket, course…).

Trainer toute une journée à la maison n’est donc pas ton genre ?
Compliqué. Je n’ai jamais l’impression de faire assez du coup je culpabilise et je m’oblige à être tout le temps dans l’action mais ces derniers temps, je me sens HS. Ça m’arrive aussi, je suis humaine. Il faut savoir s’écouter… (mais pas trop quand même).  

Pendant tes deux grossesses, as-tu suivi un régime particulier ?
Aucun mais j’avais tout le temps envie de manger du porridge ! 

Enceinte, comment as-tu géré le sport ? 
J’ai arrêté le basket et limité la course mais j’ai gardé un rythme régulier d’entraînement car j’en avais trop besoin.

Qu’est-ce qui a été le plus difficile pour toi pendant ces 9 mois ?
Enceinte de Lila, j’ai eu une pré-éclampsie à la 34e semaine. Il s’agit d’un mauvais fonctionnement du placenta et se traduit par une hypertension. J’avais des maux de tête très douloureux, des troubles visuels avec des flashs lumineux et la sensation d'avoir de petites mouches volantes devant les yeux. Ils ont dû provoquer l’accouchement ce que j’ai très mal vécu. Heureusement pour Nooa tout s’est très bien passé. Du coup, tout me paraissait facile à côté de la première grossesse. 

Une utopie quand on est jeune maman ?
Penser et avoir du temps à/pour soi.

Tes adresses et/ou produits incontournables de femme enceinte ?
Marcher dans un parc et lire dans un café. La gamme de soins Weleda et me faire masser une fois par semaine (guilty pleasure).

Des nouveaux projets ou collaborations prévus en 2017 ?
Ouiiii… Développer des recettes à base d’aliments qui guérissent et agissent comme des médicaments naturels, continuer la peinture et la photo et faire de beaux projets avec MotherStories.  

Noora, quelle est ta madeleine de Proust ?
Ma quoi… ?? (rires). En Finlande, on ne connaît pas cette expression…

Un mantra?
« It’s all about Love. You have to give and put love in everything you do. »

Elsa Gonzalez